L’arrivée des filles

Le poulailler est presque prêt. Il ne me reste juste que quelques finitions pour protéger mes petites du renard et de la marte.

 Elle, la marte, je l’ai rencontré un soir près de la mare à la tombée du jour. Jean Cri m’avait demandé de lui enregistrer le bruit de nos rainettes pour décider si c’était des méridionales ou des vertes. Assise sur un tronc d’arbre je suis restée longtemps silencieuse dans la pénombre avec mon portable, prête à enregistrer mes chanteuses qui sont d’ordinaire très bavardes, mais ce soir-là, elles n’étaient pas décidées à chanter et je suis revenue bredouille mais pas mécontente et même  plutôt ravie : En me retournant j’ai vu se faufiler a une vitesse fulgurante ce que j’ai pensé être un écureuil, et qui a filé tout en haut du frêne, ou se trouvait un nid.

 C’est une marte m’a confirmé jean Cri. Une marte ! Je ne l’aurais jamais imaginée.  Tout ce sauvage qui vit la nuit et dont je n’ai aucune idée…. Alors vous pensez bien que maintenant que je sais que nous avons une marte dans le bosquet, je ne vais pas prendre le risque de me faire bouffer mes poules.

Le renard lui je le vois de temps en temps au clair de lune quand je rentre tard de Montauban. Il est magnifique et rondouillet et il s’est fait un passage sous la clôture des ânes pour aller chercher des œufs de cailles un peu plus bas dans les broussailles. A cette saison je ne sais pas ce qu’il trouve à manger chez nous mais il a sa routine il semblerait. J’ai mis une grosse pierre sur son passage sous la clôture avec l’illusion que je pouvais peut-être protéger les quelques cailles qui se plaisent dans nos buissons….mais il est allé un peu plus loin et il a réussi à passer….alors maintenant je laisse faire, il a sa vie à vivre lui aussi et elle n’est pas facile….surtout quand il y a encore de ses pièges si terribles qui sont interdits mais que quelques chasseurs utilisent toujours autour de chez nous.

Couscous, un de nos chats avait disparu pendant une semaine il y a 2 ans et quand il est rentré il était dans un état lamentable. Il s’est trainé jusqu’à la maison après s’être fait prendre dans un de ses pièges. Il était maigre, couvert de sang séché et de terre, et il boitait péniblement. Au 4eme jour j’ai fait une prière à l’univers demandant que Couscous nous revienne, même en très mauvais état. Geoff ne dort plus tant il se mine….et puis il était réapparu. L’univers m’avait-il entendu ?

La radio montrait qu’il avait une pate arrière déboitée et impossible de la remettre en place a dit le vétérinaire, l’accident est trop vieux. Mais ne vous inquiétez pas a-t-il continué, il se débrouillera très bien sur trois pattes et dans 2 mois vous ne le remarquerez même plus…et c’est vrai, Couscous s’emble s’en être bien accommodé. Quand il se saute sur le rebord de la fenêtre du bureau, il le fait aisément avec une seule jambe arrière.

Le vétérinaire lui a fait une piqure d’antibiotiques, et a recousu sa jambe dont la chair était à nu sur 20 centimètres. En se débâtant pour se libérer du piège il s’est déchiré et s’est déhanché….. Il y a tout de même de bonnes raisons d’interdire ces pièges médiévaux ….

Nos 4 poules arrivent donc le 23 mars. Je me sens comme une gamine de 10ans le jour de Noel ! Je suis si impatiente. Je leur ai bichonné un super enclos derrière les brebis. Une partie de la bergerie a été réquisitionnée et transformée  et est devenue le pondoir. J’ai vu sur le net qu’il y avait un système plutôt ingénieux pour l’eau : c’est un petit système d’abreuvoir que les poules apparemment trouvent très vite quand elles ont soif: elles tapent sur un petit bouton qui actionne l’arrivée de l’eau. C’est le même système que pour les gros animaux de ferme mais en mini-mini. C’est un système qui assure plus d’hygiène et donc moins de maladie. Je suis preneuse, surtout à 2.20euros pour 5 de ces petits systèmes….

Pour le grain et contre le gaspillage il y a aussi des combines sympas. C’était fascinant d’aller voir ce que font les éleveurs du dimanche comme moi pour leur plaisir et le confort de leurs copines.

Geoff n’est pas sûr de pouvoir continuer à manger du poulet après cette date. Il a déjà abandonné la viande de mouton et d’agneau ainsi que le bœuf….Lui qui était un vrai carnassier….quel changement!

2 réflexions sur “L’arrivée des filles

  1. Oui, une forêt est un soucis pour des poules en liberté…. à moins d’avoir des pintades! Elles sont extraordinaires comme animaux-gardiens…. après nos poules ce sera l’arrivée de quelques pintadeaux en avril. Je suis en train de lire sur leurs besoins. Le fait que les pintades sont très bonnes gardiennes nous rassure pour la vie au quotidien de nos poules.

    J'aime

Répondre à Lazuli Biloba Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s