En défense de l’homéopathie

« Rhus toxicodendron 5CH ». J’en prends 2 pilules tous les matins depuis quelques mois,  mon auriculaire droit était coincé au réveil et il m’était pénible de l’ouvrir. Maintenant ça va nettement mieux. Quand je suis allée me réapprovisionner au village, George le pharmacien m’a dit « Attention Martine, l’homéopathie va flamber ! AH bon ? Oui, il continue, bientôt  elle ne sera plus remboursée. Mine dépitée.

 J’ai récupéré la pharmacie de Maman je lui dis. Je dois avoir une petite centaine de tubes. Il y en a qui datent de ma grand-mère, les tubes sont en verre avec un petit bouchon en liège, et j’ai bien l’intention de les utiliser quand l’occasion se présentera, même s’ils devraient être dans un musée !

« Comment guérir par l’homéopathie » du Docteur Fortier-Bernoville. (Achevé d’imprimer le 15 mars 1929 sur les presses de Jacoub,& Cie, Paris)

J’ai aussi récupéré ce livre de famille avec ses annotations et remarques au tournant des pages jaunies, des bouts de papier collés et griffonnés avec une écriture fine et régulière et quasiment illisible mais si caractéristique de ma grand-mère et de son époque. Les ajouts de maman sont reconnaissables par son écriture ronde qui semble danser ici et là….

Dès que j’ai besoin de quelque chose je plonge dans mon bouquin et puis dans mes boites de boites et je trouve souvent ce que je cherche. Quelle richesse !»

J’ai aussi toujours  « le guide familial de l’homéopathie »  par le Dr Alain Horvilleur en bouquin de poche sorti en 1981 et qui m’a tant servi pendant mes années à Londres. En tournant la couverture j’y retrouve l’adresse d’un homéopathe du quartier de  King’s Cross avec ses informations : Closed Saturday, open on Sunday morning.

Maman nous  racontait que pendant l’été 1931, elle était  tombée très malade. Elle était si maigre et si fragile qu’on ne pouvait pas la toucher et qu’on la transportait dans un torchon.  Elle avait contracté cette fièvre de sa mère qui l’allaitait et qui avait la colibacillose.

 Elle avait 6 mois et elle allait mourir. Le docteur de famille avait prévenu ma grand-mère  qui devait préparer sa tribu à cette triste certitude. Mamine a réagi très vite et fait venir un homéopathe de Lyon qui a donné un traitement à son bébé  en disant : « Si elle s’en sort, elle sera la plus résistante de tous vos enfants ».

 Maman n’a jamais été malade de sa vie et ne prenait aucun médicament, à part bien sur homéopathique.

Maman sauvée, ma grand-mère a étudié l’homéopathie pour soigner sa famille, chose qu’elle a fait sa vie durant. C’était une femme remarquable et  à notre tour nous avons tous été élevés à l’homéopathie.

Quand une plante par exemple est utilisée en homéopathie,( les substance animale et végétales sont aussi utilisées mais les processus sont différents) les substances actives de la plante sont prélevées puis broyées puis macérées dans un solvant à base d’alcool. Plusieurs dilutions successives sont ensuite crées à partir de la teinture mère obtenue.

Jusqu’à il y a quelques semaines de cela, voilà tout ce que je savais sur l’homéopathie….c’est à dire pas grand-chose pour ne pas dire rien du tout. J’y croyais intuitivement sans comprendre pourquoi, et sans avoir besoin de comprendre non plus. Le fait que ça marchait me suffisait, et j’ai élevé moi aussi mon fils avec cette foi.

Et puis je découvre soudain comment ça marche et je suis émerveillée.

Pour comprendre l’homéopathie il faut aller regarder du côté de la physique quantique.

Souvenez-vous de cette expérience : 5 étudiants japonais en sciences prélèvent 5 gouttes d’eau chacun d’une bouteille commune et les déposent en ligne sur un morceau de verre et puis regardent au microscope. Le résultat est stupéfiant : les gouttes d’eau de chacun des étudiants présentent une différence alchimique. Comment cela est-il possible ? Après bien des hypothèses il faut se rendre à l’évidence : il n’y a qu’une seule possibilité d’interprétation de ce phénomène : La conscience de chaque étudiant se retrouve dans les goutes d’eau !!!!

Je me souviens d’avoir vu en image sur un poster dans le métro Londonien cette découverte du japonais Masaru Emoto et je pensais à l’époque il faut que je regarde cela de plus près….et puis le temps a passé et j’ai oublié.

Au niveau quantique tout dans l’univers est en mouvement continuellement à des fréquences différentes: les êtres vivants dont les humains et les animaux mais aussi les végétaux, les minéraux,  l’eau, les pierres,  et même la terre, les étoiles, le soleil …..Tous  les objets naturels ou créés, visibles ou invisibles comme l’air, absolument toutes les choses dans l’univers entier, toutes et tous vibrent à des fréquences différentes. Et nous sommes donc tous fait de vibrations. En fait nous ne sommes que vibrations.

 Et tout ce qui vibre a une conscience. Il nous est facile de comprendre que nous les humains avons une conscience mais l’idée que tout dans l’univers du plus petit atome au plus grand comme l’univers a une conscience, cette idée-là est révolutionnaire. Mon cœur a sa propre conscience. Mon foie aussi. Chacune de mes jambes aussi. Toutes les différentes parties de mon corps et toutes les différentes parties qui forment l’univers entier ont leur propre conscience. Extraordinaire non?

Et ce n’est pas de la science-fiction ! C’est simplement la réalité de notre réalité au niveau quantique. Notre mental a tendance à rejeter ce qu’il ne peut imaginer et c’est pour cela que nous avons des difficultés…..

Appliquons cela à l’homéopathie : La plante utilisée a une conscience et  la teinture mère ou substance de base obtenue a aussi une conscience.  Or il se trouve qu’après maintes dilutions, on ne peut plus retrouver de molécules de la teinture mère et pourtant le produit marche. Et c’est ici que les incrédules parlent de l’effet Placebo. Il n’y a pourtant pas d’effet Placebo. Le fait est que la conscience de la teinture mère est présente. Elle a le pouvoir de guérir mais seulement si celui/celle qui la prescrit ( maman, le pharmacien…) est conscient/e  de son pouvoir et quand elle s’associe à la conscience de celui qui la prend et qui a la foi, qui y croit,  elle est encore plus puissante. 

Allons encore plus loin : Les chamanes savent tout cela et quand ils ont besoin d’une guérison et qu’ils/elles n’ont pas la plante sous la main, ils appellent la conscience de la plante,( ou du minéral, ou autre,) dont ils ont besoin et la guérison se produit. Ils/elles n’ont pas besoin du produit lui-même. Il n’y a pas de magie même si c’est magique !

Ma cousine Chantal se moquait de moi gentiment l’autre jour : Ça ne marche pas comme ça ! Comment expliques-tu que l’homéopathie marche sur les animaux ? Et moi de répondre : Si toi tu y crois quand tu soignes ton animal, cela suffit.

Juste avant la guerre ma grand-mère avait sauvé une vache qui n’arrivait pas à vêler. Mon grand-père était rentré ce soir-là et lui avait dit être très soucieux pour une de ses laitières que le vétérinaire ne pouvait pas aider….Avec les pilules de ma grand-mère la vache a mis bat 2 heures plus tard et la mère et son petit ont été sauvés….

Mais si on veut aller plus loin : Que savons-nous sur la conscience des animaux ? Que savons-nous sur le comment nous sommes perçus par nos  animaux ? Il est clair que nos/les animaux nous lisent et nous ne sommes absolument pas conscients de cette lecture. Pourtant ils nous connaissent : Quand je coince mes chats sur les genoux en les mobilisant de sorte qu’ils ne puissent pas me griffer si j’ai besoin de leur donner un vermifuge de force, ils pourraient interpréter mon comportement comme de la torture. Or bien qu’ils se débattent comme des forcenés, ils ronronnent sur mes genoux 5 minutes plus tard….Ils n’ont pas été traumatisés comme on pourrait le penser.

Je ne crois pas du tout à la date de péremption indiquée sur les vieux tubes d’homéopathie de ma grand-mère. Chaque tube, chaque pilule a sa propre conscience et la conscience de la teinture mère originale…et le mot « péremption » n’a pas de réalité ici : Comme ma conscience qui n’est pas localisée dans mon corps, la conscience d’un médicament homéopathique n’est pas localisé dans la pilule….

La physique quantique en  est encore à son balbutiement et elle nous réserve bien des surprises. J’ai mentionné les chamans plus haut, mais eux n’ont pas attendu les résultats de recherches des scientifiques pour se familiariser avec ces réalités. Leur savoir vient d’ailleurs, de très loin et de très haut …..Mais ça, ce sera pour une prochaine fois….

2 réflexions sur “En défense de l’homéopathie

Répondre à la dame aux ânes Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s